Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Voyages

Les voyages ont-ils des répercussions sur l'admissibilité à donner du sang?

Lorsque vous voyagez dans certaines régions du monde, vous pouvez être davantage exposé à certaines maladies. Pour protéger les receveurs de sang, les donneurs doivent indiquer le temps passé dans ces régions lors du processus de sélection.

Avez-vous séjourné dans un pays où sévit le virus Zika?

Si vous avez séjourné ailleurs qu’au Canada, qu’en Europe ou que sur le territoire continental des États-Unis, vous avez peut-être été exposé au virus Zika.

Bien que le virus Zika ne sévisse pas dans tous ces pays, sa propagation est si rapide que pour assurer la sécurité du sang, tout donneur ayant séjourné en dehors des régions citées plus haut doit être exclu du don de sang pendant une courte période.

Les donneurs qui ont séjourné ailleurs que dans ces pays devront donc attendre 21 jours après leur retour au pays pour donner du sang.

Liste des pays à risque

Avez-vous séjourné dans un pays où sévit le paludisme?

La période de non-admissibilité au don de sang total et de plaquettes dépend de la durée de votre séjour et du risque encouru.

  • Si votre séjour a duré moins de 6 mois, la période de non-admissibilité sera d’un an à partir de la date de retour.
  • Si votre séjour a duré plus de 6 mois, la période de non-admissibilité sera de trois ans à partir de la date de retour.
  • Les personnes qui veulent donner du plasma par aphérèse (possibilité offerte dans certains points de collecte) destiné à la production de protéines plasmatiques peuvent le faire 6 mois après leur départ de la région à risque, quelle qu'ait été la durée de leur séjour. Pour obtenir des renseignements sur le don de plasma par aphérèse, appelez-nous sans frais au 1 866 JE DONNE.

Pour les autres maladies, la période de non-admissibilité peut être indéfinie. Si vous avez des questions concernant l’incidence de vos voyages sur votre admissibilité au don de sang, n’hésitez pas à nous contacter.

Liste des pays à risque

Avez-vous séjourné au Royaume-Uni, en France ou en Arabie Saoudite entre 1980 et 1996, ou en Europe de l’Ouest entre 1980 et 2007? Si oui, lisez ce qui suit...

Vous ne pouvez pas faire de don si vous avez passé :

  • trois mois ou plus au total, entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996, au Royaume-Uni;
  • trois mois ou plus au total, entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996, en France;
  • cinq ans ou plus, entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 2007, dans un pays d'Europe de l'Ouest autre que la France ou le Royaume-Uni;
  • six mois ou plus au total en Arabie Saoudite entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1996.

Le paludisme

Comment la Société canadienne du sang détermine-t-elle les pays et les régions qui présentent un risque de paludisme?

Nous utilisons une liste fournie par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis qui permet d’identifier les régions où le paludisme est endémique. Il nous arrive de modifier cette liste lorsqu’elle n’est pas assez précise (p. ex. lorsqu’elle indique un risque dans « les régions du Nord uniquement », nous élargissons la région à risque à l’état, la province ou, dans certains cas, le pays entier).

La Société canadienne du sang effectue-t-elle des tests de dépistage du paludisme?

À l’heure actuelle, il n’existe aucun test de dépistage du paludisme chez les donneurs de sang au Canada. Nous devons donc compter sur la rigueur de nos processus de sélection des donneurs et d’évaluation de leur état de santé pour protéger le système du sang contre le paludisme. Notre politique sur le paludisme s’applique à tous les donneurs, même à ceux qui ont suivi un traitement antipaludéen préventif, car on soupçonne certains médicaments de masquer les symptômes de la maladie pendant un certain temps et de retarder ainsi l’apparition de la maladie. On trouve également dans certaines régions des souches du paludisme qui résistent aux médicaments. Par ailleurs, plus la durée d’un séjour dans une région à risque est longue, plus le risque d’exposition à la maladie est grand. C’est pour cela que nous avons choisi d’être prudents et d’exclure pendant une période plus longue les personnes ayant passé six mois consécutifs ou plus dans une région à risque.

Je suis complètement rétabli du paludisme. Puis-je donner du sang?

Nous n’acceptons pas de don de sang total ou de plaquettes de personnes qui ont contracté le paludisme, car même en cas de guérison complète, il est possible que le parasite du paludisme soit encore présent dans les globules rouges et les plaquettes. Si vous êtes guéri depuis plus de six mois, vous pouvez faire don de plasma seulement (plasmaphérèse) dans un centre de collecte de la Société canadienne du sang équipé du matériel nécessaire à cette procédure spécifique.

Vous partez en voyage? Faites votre don de sang avant de partir.