Certains donneurs du sud de l’Alberta concernés par un incident lié à la protection des renseignements personnels


Jeudi, mai 24, 2018

OTTAWA –Le 27 avril, l’entreprise responsable de l’entreposage des dossiers de la Société canadienne du sang à Calgary a confirmé qu’elle avait perdu deux boîtes contenant les dossiers de don d’un certain nombre de personnes. Malgré les recherches, les deux boîtes n’ont pas pu être localisées. Même si rien n’indique que les informations contenues dans ces dossiers aient été détournées de leur usage ou que quelqu’un ait pu y accéder, la Société canadienne du sang a informé les personnes concernées de cet incident, comme le veut la loi.

Les dossiers de don contiennent le questionnaire médical que remplissent les candidats au don afin que nous puissions déterminer s’ils peuvent ou non faire un don. Les dossiers manquants renferment les renseignements médicaux personnels de 2 652 personnes qui ont donné, ou souhaité donner, du sang total, du plasma ou des plaquettes dans des collectes organisées dans le sud de l’Alberta, entre les 14 et 19 juin 2006 et entre les 4 et 8 septembre 2008. Nous pensons qu’il est très possible que ces dossiers soient encore chez le fournisseur et, compte tenu des circonstances, il est peu probable que les renseignements qu’ils contiennent fassent l’objet de vols d’identités. Nous prenons la vie privée des donneurs très au sérieux et notre principale préoccupation est d’informer toutes les personnes concernées de cet incident.

« Nous sommes sincèrement navrés de cet incident, a confié le Dr Graham Sher, le chef de la direction de la Société canadienne du sang. La vie privée de nos donneurs constitue l’une de nos priorités. En plus d’avoir informé les personnes concernées de cet incident, nous avons alerté l’Office of the Information and Privacy Commissioner of Alberta ainsi que le gouvernement provincial. »

Depuis juillet 2016, les dossiers de don ne se font plus sur papier. Ils sont désormais recueillis et conservés au format électronique, ce qui permet de grandement éviter ce type d’incident. Nous avons également mis en place des dispositifs de sécurité techniques et administratifs pour protéger les informations recueillies électroniquement tout au long du processus de don.

« Par souci de transparence et de responsabilité, il nous a paru important de signaler cet incident à l’échelle nationale même s’il ne concerne qu’un nombre limité de personnes ayant participé à des collectes dans le sud de l’Alberta, a ajouté le Dr Sher. Depuis la création de l’organisation, il y a vingt ans, nous travaillons sans relâche pour redonner aux Canadiens confiance en leur système d’approvisionnement en sang et c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de gérer cet incident dans la transparence. »

À noter que cet incident n’a eu aucune incidence sur la sécurité des patients, qui constitue la principale priorité de la Société canadienne du sang.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec la Société canadienne du sang par téléphone, au 1 866-533-6663 ou par courriel, à feedback@blood.ca, ou consultez notre foire aux questions.

Réservez votre don