Amélioration soutenue des dons d’organes et de tissus de donneurs décédés au Canada


Lundi, janvier 28, 2019

En2017, grâce à leurs généreux dons, 1335 donneurs d’organes et 4969 donneurs de tissus, et leurs familles, ont sauvé ou amélioré la vie de milliers de patients canadiens.

OTTAWA, le 28 janvier 2019 — Au cours des dernières années, le Canada a affiché une amélioration soutenue des dons d’organes de donneurs décédés, comme le montre la remarquable augmentation de 51 % depuis 2008. Les données de 2017, diffusées aujourd’hui dans le Rapport d’étape du système de don et de greffe d’organes de 2017, montrent que le Canada s’approche de sa cible de 22 donneurs par million d’habitants, un taux qui le place sur le même pied que l’Australie et le Royaume-Uni.

Le taux d’utilisation des organes des donneurs décédés constitue un autre indicateur du succès du programme. Ce taux, très élevé, classe le Canada parmi les pays les plus efficaces au monde à cet égard. En effet, avec trois organes utilisés en moyenne par donneur, le Canada dépasse les pays les plus performants, comme l’Australie, l’Espagne, les États-Unis et le Royaume-Uni.

Ce rapport est le fruit d’un effort collectif mené avec la collaboration et l’apport de partenaires nationaux, provinciaux et territoriaux, dont des programmes de don d’organes et des programmes de greffe.

Même si le rendement du Canada concernant le don et la transplantation d’organes provenant de donneurs décédés est encourageant, le taux de don d’organes provenant de personnes vivantes a connu une légère baisse, et ce, tant à l’échelle nationale qu’internationale. Pour chaque patient canadien qui reçoit une transplantation salvatrice, deux autres patients continuent d’attendre. En 2017, 242 Canadiens sont décédés pendant qu’ils attendaient un organe compatible. De toute évidence, il reste encore beaucoup à faire.

Quelques chiffres tirés du Rapport

  • En 2017, grâce à leurs généreux dons, 1 335 donneurs d’organes et 4 969 donneurs de tissus, et leurs familles, ont sauvé ou amélioré la vie de milliers de patients canadiens.
  • En 2017, 2 979 transplantations ont été réalisées au Canada. De toutes les transplantations effectuées en 2017 au Canada, 82 % provenaient de donneurs décédés, tandis que 18 % provenaient de donneurs vivants.
  • Le taux de don après décès du Canada a augmenté de 51 % depuis 2008 — passant de 14,4 à 21,8 donneurs par million d’habitants en 2017.
  • En 2017, il y a eu 802 donneurs d’organes décédés au Canada, soit 44 de plus que les 758 déclarés en 2016. De plus, il y a eu 533 donneurs vivants d’organes.
  • En 2017, le taux de don d’organes provenant de personnes vivantes était de 14,5 donneurs par million d’habitants, soit une baisse de 3 % par rapport au taux de 15,0 donneurs par million d’habitants de 2016. Ce taux, qui comprend surtout des donneurs de rein, a baissé de 11 % depuis 2008.
  • Le nombre d’organes disponibles au Canada est encore insuffisant, puisqu’on comptait environ 4 333 patients encore en attente à la fin de 2017.
  • En 2017, 242 Canadiens sont décédés en attente d’une transplantation, un nombre inférieur à celui de 2016, qui était de 260.

« Le système de don et de greffe d’organes et de tissus du Canada a prouvé que le transfert d’organes entre les provinces profite aux patients ayant les besoins les plus grands et à ceux pour qui il est difficile de trouver un organe compatible. Nous connaissons la voie à suivre pour améliorer le rendement du système en tant que nation : c’est en mettant tous les éléments clés en place que nous accomplirons de nets progrès. Et c’est en travaillant ensemble pour réunir tous ces éléments clés, que nous continuerons de sauver des vies . » ~ Dr Graham Sher, chef de la direction — Société canadienne du sang.

Lien :Rapport d’étape du système de don et de greffe d’organes de 2017 de la Société canadienne du sang

Réservez votre don