L’extraordinaire histoire de la docteure Shelly Sarwal présentée en première au Festival du film de l’Atlantique


Mercredi, août 14, 2019

HALIFAX, le 14 août 2019Son dernier projet, un film qui relate le parcours exceptionnel d’une femme en fin de vie, sera diffusé pour la première fois le 13 septembre au Festival du film de l’Atlantique.Le documentaire suit Shelly Sarwal, médecin de profession, alors qu’elle prend le contrôle de son destin et prépare pour le monde un legs impérissable.

Atteinte d’atrophie multisystématisée, une maladie incurable, la docteure Sarwal a décidé de recourir à l’aide médicale à mourir (AMM) et de faire don de ses organes et de ses tissus. Première personne à s’engager dans les dédales du don d’organes organisé en conjonction avec l’AMM, elle souhaitait que son expérience serve d’outil pour éduquer le public et le milieu médical.

Après avoir fait ses adieux à ses proches autour d’une tasse de thé, Shelly s’est éteinte sereinement, son mari à ses côtés. Son don ultime — ses organes et ses tissus — aura un impact direct sur la vie de plusieurs personnes.

Son dernier projet a été réalisé par Rosvita Dransfeld, qui est en lice pour un prix Emmy, et produit par la Société canadienne du sang en partenariat avec le programme Legacy of life de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse.

Le film a été tourné à Halifax, ville où Shelly a mené sa carrière de médecin et d’enseignante, et où elle a vécu, entourée de sa famille et de ses amis. C’est aussi là qu’elle a documenté ses derniers jours pour créer une œuvre puissante au service des autres.

La première de Son dernier projet sera présentée à Halifax le vendredi 13 septembre, à 18 h 20, dans la salle 3 du Cineplex Cinemas Park Lane.

Citations

« Notre équipe a d’abord travaillé avec Shelly pour son expérience en tant que patiente. Elle nous a aidés à définir des lignes directrices pour les professionnels de la santé qui doivent tenir compte du fait que l’aide médicale à mourir engendre un nouveau groupe de donneurs potentiels. C’était là des eaux inconnues, tant pour les spécialistes du don d’organes que pour le public. Shelly et sa famille ont fait preuve de courage et d’altruisme en nous invitant à faire la chronique des mois qui ont mené à l’acte d’aide médicale à mourir et au don d’organes et de tissus. Son don a sauvé des vies et son parcours sert aujourd’hui à éduquer le milieu de la santé. Ce fut pour nous un honneur de raconter son histoire. »

  • Amber Appleby, productrice déléguée. Amber Appleby dirige également le service responsable du don et de la greffe d’organes et de tissus à la Société canadienne du sang.  

« C’était la première fois que je collaborais de cette façon avec des organismes de santé. L’équipe de la Société canadienne du sang et de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse a été très respectueuse de la vision que Shelly et moi avions du film. Même si elle était déjà affaiblie et fragile, Shelly tenait à éduquer le public sur l’aide médicale à mourir et le don d’organes. Je suis honorée d’avoir travaillé à ce projet et d’avoir rencontré cette femme exceptionnelle. »

  • Rosvita Dransfeld, réalisatrice. Rosvita Dransfeld est une cinéaste de renommée mondiale reconnue pour ses documentaires percutants qui touchent les téléspectateurs par leur exploration respectueuse et émouvante de la condition humaine. Elle a produit deux autres documentaires hautement médiatisés sur le don et la greffe d’organes : Memento Mori et Vital Bonds. Une adaptation de Vital Bonds, Transplanting Hope, vient d’être mise en lice pour un prix Emmy.

« La docteure Sarwal était une femme extraordinaire, que j’ai eu le privilège de connaître d’abord comme patiente, puis comme collègue et amie. Beaucoup auraient préféré vivre ce qu’elle a vécu dans l’intimité, mais Shelly a choisi d’ouvrir sa vie à des inconnus pour aider le monde à mieux comprendre la situation de fin de vie : la compassion, l’aide médicale à mourir et le cadeau qu’est le don d’organes. Elle aimait éduquer les gens et les professionnels de la santé à ces sujets qui la passionnaient. Elle m’a beaucoup appris pendant ce projet; je suis heureuse d’avoir eu l’occasion de travailler avec elle. »

  • Jennifer Hancock, intensiviste, Centre des sciences de la santé QEII, Halifax, Nouvelle-Écosse.
Société canadienne du sang

De par sa dimension nationale, son infrastructure et son mode de gouvernance, la Société canadienne du sang est une organisation unique dans le milieu canadien de la santé. Dans le domaine des organes et des tissus, elle gère des programmes qui facilitent l’échange interprovincial d’organes et travaille en collaboration avec des organismes provinciaux et d’autres partenaires afin d’améliorer le système canadien du don et de la greffe d’organes. La Société s’investit également dans l’élaboration de bonnes pratiques, la formation professionnelle, la sensibilisation du public et des professionnels au don d’organes, l’analyse de données et la production de rapports.

Au Canada, plus de 4 400 personnes attendent un organe, et on estime que de ce nombre, 250 mourront sans avoir reçu l’organe tant espéré. Les listes d’attente s’allongent d’année en année.

Un seul donneur d’organes peut sauver jusqu’à huit vies. Et si ce donneur fait aussi don de ses yeux et de ses tissus, il peut aider jusqu’à 75 personnes à vivre en meilleure santé.

Pour en savoir plus sur le don d’organes et de tissus au Canada, veuillez consulter Sang.ca > Organes et tissus.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec la Société canadienne du sang en écrivant à media@blood.ca ou en composant le 1-877-709-7773.

Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse et Legacy of Life

a Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse fournit des services de santé aux Néo-Écossais et certains services spéciaux aux Canadiens des provinces de l’Atlantique. Elle administre des hôpitaux, des centres de santé et des programmes communautaires partout dans la province. Son équipe de professionnels de la santé est composée d’employés, de médecins, de chercheurs, d’apprenants et de bénévoles. Pour en savoir plus, allez à nshealth.ca.

Legacy of Life est le nom du programme de don d’organes après décès établi par la Nouvelle-Écosse. Le programme a été mis en place en 2006 pour sensibiliser les Néo-Écossais au don d’organes après décès et voir à ce que l’option de don fasse partie intégrante des soins de fin de vie. Le programme mise sur l’éducation de la population et du milieu de la santé, des soins de pointe et le soutien à la famille.

Information pour les médias

Société canadienne du sang: 1-877-709-7773
media@blood.ca

Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse : 1-844-483-3344; NSHAMedia@nshealth.ca

ShareTweetShare

Réservez maintenant pour donner du sang