Coronavirus (COVID-19)
|
En savoir plus

Du temps, un cadeau inestimable

Reconnaissants d’avoir eu plus de temps avec leur père, les membres d’une famille offrent des laits frappés au personnel d’un centre de donneurs

Inspiration
14 mai 2020

« Nous savons à quel point il était important que mon père reçoive du sang. » 

Collections team

Les membres d’une famille d’Edmonton remercient la chaîne de vie du Canada d’avoir prolongé la vie de leur père de plusieurs mois.  

2017 : Albert Kardash reçoit un diagnostic de myélofibrose consécutive à une polycythémie vraie, un cancer du sang qui amène la moelle osseuse à fabriquer trop de globules rouges. Cette surproduction épaissit le sang et ralentit la circulation, ce qui entraîne de sérieux problèmes, notamment la formation de caillots. Lorsque la maladie progresse, le patient peut avoir besoin de transfusions de globules rouges et de plaquettes. C’est le cas pour Albert, qui en vient à recevoir des transfusions deux à trois fois par semaine.  

Sa fille, Carol Bacon, raconte qu’Albert considérait chaque jour comme un cadeau. Malgré le diagnostic, il veut mordre dans la vie le plus longtemps possible. Ainsi, après son diagnostic, il va voir ses enfants en Colombie-Britannique, fait du kayak et entreprend un dernier voyage, à Maui.   

Image
Carol Bacon is grateful for the extra months spent with her dad, which were made possible by blood donations.

Carol Bacon est reconnaissante d’avoir pu profiter de son père quelques mois de plus grâce aux dons de sang. 

« Grâce au sang et aux plaquettes qu’il a reçus, mon père a pu passer du temps avec son premier petit-enfant et la gâter un peu plus longtemps, se console Carol. On a aussi pu aller voir quelques matchs de plus des Oilers. » 

Avril 2020 : l’état de M. Kardash se détériore et il doit être hospitalisé. À cause des restrictions imposées par la COVID-19, la famille ne peut pas aller le voir en personne. Ils doivent se contenter d’aller à sa fenêtre

Image
John Kardash visits his father Albert Kardash at Sturgeon Hospital in St. Albert, Alberta during the pandemic.

John Kardash rend visite à son père, Albert, à l’Hôpital Sturgeon de St. Albert, en Alberta.  

Malheureusement, Albert décède quelques semaines après son admission à l’hôpital. Pour Carol et sa famille, les moments qu’ils ont partagés avec lui sont source de réconfort. « Les donneurs de sang ont prolongé de beaucoup la vie de mon père, assure-t-elle. Il a profité de ce sursis pour vivre pleinement et de notre côté, nous en avons profité pour passer avec lui des moments précieux. »  

Des laits frappés pour dire merci 

Carol a récemment exprimé sa reconnaissance aux employés du centre de donneurs d’Edmonton en leur offrant des laits frappés du restaurant préféré de son père, le YEG Burger. Albert était un grand amateur de leur lait frappé aux fraises. « Mes parents aimaient le YEG Burger, explique Carol. Ils allaient y prendre un lait frappé et un burger après les rendez-vous de mon père pour ses transfusions. » 

Carol suit YEG Burger sur Facebook et peu de temps après le décès de son père, elle voit que le restaurant offre des laits frappés gratuitement aux travailleurs de première ligne pour les remercier de leur dévouement pendant la pandémie de COVID-19. « Nous avons décidé d’offrir des laits frappés au personnel du centre de donneurs et de payer ceux qui n’étaient pas couverts par la promotion, explique Carol. Mon père adorait les laits frappés, et le personnel du centre fait un travail vraiment extraordinaire pour que les gens reçoivent le sang dont ils ont besoin quand ils en ont besoin. »  

Le propriétaire du YEG Burger, Emad Elshmoury, a été touché par l’histoire de Carol. « Nous avons été honorés d’apprendre que M. Kardash aimait tellement notre restaurant que sa famille en a parlé dans son éloge funèbre. »  

Image
Emad Elshmoury and his family deliver 45 milkshakes for Edmonton collections manager Kerry Parsons to share with staff

Emad Elshmoury et sa famille posent aux côtés de la responsable de collecte d’Edmonton, Kerry Parsons, et des 45 laits frappés destinés au personnel du centre de donneurs.  

L’héritage 

Carol et sa sœur ont toutes deux fait leurs premiers dons de sang au début de l’âge adulte. Carol a commencé à donner lorsqu’elle était au collège, mais elle a dû arrêter à cause d’un problème de santé.  

Lorsque leur père est tombé malade, le don de sang est devenu une question d’intérêt personnel. La sœur de Carol a décidé de donner plus souvent et Carol s’est mise à encourager les gens sur Facebook à donner du sang. Son fils a lui aussi embrassé la cause.  

Image
Nathan Bacon, left, was inspired to become a blood donor by his grandfather, Albert Kardash, seen here receiving one of his many transfusions.

Nathan Bacon, à gauche, a commencé à donner du sang en honneur à son grand-père, Albert Kardash, qu’on voit en train de recevoir une transfusion.  

« Mon fils, Nathan, a fait son premier don pendant la maladie de mon père, précise Carol. Il songe maintenant à donner aussi des plaquettes parce qu’il a vu à quel point elles sont importantes pour les patients comme son grand-père. »  

Carol décrit son père comme un homme bon et aimant. Il aurait été fier de voir que son histoire servirait à aider des gens. Les laits frappés sont un geste de gratitude bien modeste pour une famille qui aimerait faire beaucoup plus, dit-elle.  

L’avis de décès d’Albert demandait aux gens de donner du sang à sa mémoire et Carol affirme que la famille poursuivra ses efforts. « Nous savons à quel point il était important que mon père reçoive du sang et nous voulons faire notre part pour que les autres patients n’en manquent jamais. »  

  

 

Partager cette histoire

ShareTweetShare

Sur le même sujet