Communiqués

Breadcrumb trail

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Réduction à un an de la période de non-admissibilité au don de sang des hommes ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme

Ottawa – Santé Canada a approuvé la demande de la Société canadienne du sang de réduire à un an la période de non-admissibilité au don de sang des hommes ayant eu une relation sexuelle avec un autre homme. Auparavant, elle était de cinq ans.

Ce changement entrera en vigueur le 15 août, et ce, dans tout le pays, puisque la Société canadienne du sang et Héma-Québec s’y conformeront en même temps.

« Il s’agit d’une étape importante de notre processus de révision de cette politique fondé sur des données scientifiques, a déclaré le Dr Graham Sher, chef de la direction de la Société canadienne du sang. Nous souhaitons appliquer les critères d’admissibilité les moins restrictifs possible, tout en maintenant l’innocuité des produits sanguins. »

La Société canadienne du sang travaille actuellement à la mise à jour de la documentation et de ses systèmes informatiques. Elle procèdera également à la formation de ses employés afin de garantir que ce changement sera appliqué correctement, et en toute sécurité, dans tout le pays.

La Société canadienne du sang et Héma-Québec ont toutes deux soumis une demande de modification de la politique à Santé Canada, vers la fin du mois de mars. Cette demande reposait sur des données scientifiques et a fait l’objet de consultations auprès des parties intéressées.

La Société canadienne du sang étudie maintenant la possibilité de sélectionner les donneurs selon leurs comportements. Nous travaillons avec des chercheurs, la communauté LGBT, des groupes de patients et autres parties intéressées afin de déterminer la meilleure façon de recueillir des données scientifiques qui nous permettront de continuer à modifier ce critère d’admissibilité.

Notre priorité est et restera la sécurité des patients, puisque ce sont eux qui subissent les risques associés à ce changement. Pour en savoir plus, allez sur sang.ca.

Mots-clés: