Don de sang : la période d’attente pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes est réduite à trois mois


Mercredi, mai 08, 2019

OTTAWA, le 8 mai 2019 — Suite à l’approbation d’une demande présentée par la Société canadienne du sang à Santé Canada, les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH) n’ont maintenant qu’à attendre trois mois au lieu d’un an pour pouvoir donner du sang.

Le changement entrera en vigueur le 3 juin 2019 dans tout le pays, puisque Héma-Québec l’adoptera à la même date.

« Nous sommes conscients de ce que peuvent ressentir les personnes qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas donner de sang », assure Graham Sher, chef de la direction de la Société canadienne du sang. « Cette réduction supplémentaire de la période d’attente est un autre pas en avant dans l’évolution de nos critères d’admissibilité au don de sang », poursuit-il.

La Société canadienne du sang est en train de mettre à jour sa documentation et ses systèmes informatiques en plus de former ses employés afin que le changement soit appliqué comme il se doit dans tout le pays.

La Société canadienne du sang et Héma-Québec ont toutes deux soumis le changement à l’approbation de Santé Canada en décembre 2018. Le critère modifié s’appuie sur des données scientifiques ainsi que sur les commentaires des parties intéressées.

« Nous avons encore du pain sur la planche pour faire évoluer ce critère d’admissibilité, précise Graham Sher. Nous poursuivons la recherche afin de recueillir des données pour aller encore plus loin. »

La Société canadienne du sang, en partenariat avec Héma-Québec et avec le soutien financier de Santé Canada, finance quinze projets de recherche examinant divers aspects des critères d’admissibilité et du processus de sélection des donneurs de sang et de plasma. L’objectif de ce programme de subventions est de recueillir des données à l’appui d’autres méthodes d’évaluation, ce qui pourrait faire évoluer les critères d’admissibilité des HARSAH.

Toute révision des critères applicables aux HARSAH doit être basée sur des données scientifiques, être acceptable pour les associations de patients et être approuvée par l’organisme qui réglemente les fournisseurs de sang, à savoir Santé Canada. Il est important pour la Société canadienne du sang de protéger les réserves de sang tout en imposant le moins de restrictions possible aux donneurs.

Société canadienne du sang

La Société canadienne du sang est un organisme de bienfaisance sans but lucratif. Sa dimension nationale, son infrastructure et son mode de gouvernance en font une organisation unique dans le milieu canadien de la santé. Réglementée par Santé Canada en tant que fabricant de produits biologiques et financée principalement par les ministères de la Santé des provinces et des territoires, elle offre des services dans les domaines du sang, du plasma et des cellules souches pour le compte des gouvernements provinciaux et territoriaux, sauf celui du Québec. Elle gère également le registre canadien de transplantation, qui facilite l’échange d’organes et la coordination des programmes connexes à la grandeur du pays. La Société canadienne du sang établit les connexions qui maintiennent la chaîne de vie du Canada.

RENSEIGNEMENTS
Tél. : 1-877-709-7773
Courriel : media@blood.ca

 

Réservez votre don