Sécurisation de l’approvisionnement en plasma du Canada


Mardi, août 06, 2019

Ouverture de 3 centres de collecte réservés au plasma en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique

OTTAWA, le 6 AOÛT 2019 – La Société canadienne du sang a le plaisir d’annoncer qu’avec le soutien de ses bailleurs de fonds, elle a entrepris d’augmenter la quantité de plasma recueillie au Canada et qu’elle est sur le point d’ouvrir 3 centres pilotes de collecte de plasma à Sudbury (Ont.), à Lethbridge (Alb.) et à Kelowna (C.-B.).

Ces 3 centres seront réservés à la collecte de plasma d’aphérèse, utilisé pour la fabrication de médicaments spécialisés. Ces médicaments, fabriqués à partir des protéines présentes dans le plasma humain, permettent de traiter une large gamme de maladies graves. En plus de ces 3 centres de collecte spécialisés, la Société canadienne du sang continuera de recueillir du plasma dans les centres de donneurs de sang déjà établis au pays.

Ces 10 dernières années ont vu la consommation mondiale d’immunoglobulines – des protéines contenues dans le plasma – doubler. Les immunoglobulines sont utilisées dans le traitement des immunodéficiences primaires (maladies chroniques rares caractérisées par l’absence ou le dysfonctionnement du système immunitaire) et secondaires (maladies non génétiques résultant d’infections virales ou de chimiothérapies).

En tant qu’organisme national mandaté par les gouvernements provinciaux et territoriaux pour la collecte du plasma d’aphérèse au Canada, la Société canadienne du sang a constaté une diminution de la suffisance nationale en plasma, ce qui représente un risque matériel auquel nous devons remédier. La suffisance en plasma se définit par le pourcentage de produits d’immunoglobulines délivrés aux hôpitaux fabriqués à partir du plasma d’aphérèse recueilli au Canada.

« L’une des fonctions de la Société canadienne du sang est de garantir un approvisionnement sûr et pérenne en plasma, et de limiter les risques et les répercussions de la demande mondiale en protéines plasmatiques, telles que les immunoglobulines, sur le système de santé canadien », explique le Dr Graham Sher, chef de la direction.

« Grâce à ces nouveaux centres de collecte de plasma, nous pourrons augmenter le volume de plasma d’aphérèse recueilli au Canada, consolider notre suffisance en plasma et continuer à répondre aux besoins de nos patients, aujourd’hui et à l’avenir. »

Le premier centre pilote ouvrira à Sudbury et devrait être opérationnel d’ici le printemps 2020. Il sera suivi du centre de Lethbridge, à l’automne 2020, et de celui de Kelowna, au printemps 2021. Ces 3 villes ont été choisies pour les conditions optimales qu’elles offrent en termes de recrutement de donneurs volontaires et non rémunérés.

L’objectif de cette phase pilote est de perfectionner un modèle spécifique à la collecte du plasma et différent de celui que nous suivons pour la collecte du sang total. Il s’agit d’un modèle qui respecte les principes fondateurs du don volontaire et non rémunéré au Canada, et qui s’appuie sur plusieurs dizaines d’années d’expérience et de savoir-faire dans la collecte du sang total, tout cela combiné aux bonnes pratiques de l’industrie et aux connaissances accumulées par les fournisseurs de sang des pays qui ont su sécuriser leur suffisance en plasma. Ce qui représente également notre objectif, que nous souhaitons atteindre de manière graduelle et économique, pour l’ensemble de nos patients.

ShareTweetShare