Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

L’hémoglobine

À propos de l’hémoglobine

Blood DropL’hémoglobine est le pigment rouge du sang. Elle est indispensable au transport de l’oxygène entre les poumons et les cellules de notre corps. La molécule d’hémoglobine contient du fer, minéral essentiel se trouvant dans notre alimentation.

Quel est le taux normal d’hémoglobine?

Le taux normal d’hémoglobine est différent chez les hommes et chez les femmes. Chez les femmes qui ne sont pas enceintes, le taux normal varie de 120 g/l à 160 g/l. Chez les hommes, il varie de 140 g/l à 180 g/l. La Société canadienne du sang vérifie le taux d’hémoglobine des donneurs avant chaque don. Le taux minimal requis pour pouvoir donner du sang est de 125 g/l. Cependant, à compter du 5 mars 2017, les hommes devront afficher un taux d’hémoglobine d’au moins 130 g/l. Pour les femmes, le taux minimal demeurera de 125 g/l.

Pourquoi mesure-t-on le taux d’hémoglobine?

Nous mesurons votre taux d’hémoglobine afin de nous assurer que vous pouvez donner du sang en toute sécurité et que votre sang contient assez de globules rouges pour la personne transfusée. Le taux d’hémoglobine chute temporairement après un don de sang. Si vous avez un taux de fer normal et que votre alimentation en contient suffisamment, vous fabriquerez de nouveaux globules rouges et votre taux d’hémoglobine reviendra à la normale. Si votre taux d’hémoglobine est faible, il est important de ne pas donner de sang.

Comment mesure-t-on le taux d’hémoglobine?

Nous vérifions le taux d’hémoglobine de chaque donneur avant chaque don. Un dispositif stérile à usage unique appelé « lancette » sert à prélever une goutte de sang de votre doigt. Cet échantillon est ensuite analysé au moyen d’une machine qui détermine le taux d’hémoglobine.

Que se passe-t-il si mon taux d’hémoglobine est inférieur au taux minimal?

De nombreux donneurs présentant un taux légèrement inférieur à la limite sont généralement admissibles à leur prochain don. Nous les encourageons donc à revenir plus tard. Il arrive que les donneurs qui n’ont pas un taux d’hémoglobine suffisant souffrent d’anémie, ce qui peut être le signe d’un trouble médical plus grave. Vous trouverez d’autres renseignements sur l’anémie ci-dessous.

De façon générale, environ 10 % des femmes qui donnent du sang présentent un taux d’hémoglobine trop bas. Peu d’hommes ont un taux d’hémoglobine inférieur au taux minimal fixé pour le don de sang.

Si votre taux d’hémoglobine est inférieur au niveau acceptable, consultez votre médecin afin de subir des tests pour l’anémie et d'en déterminer la cause.

Donneuse en bonne santé, mon taux d’hémoglobine est trop faible une fois sur deux. Que puis-je faire?

Si aucune cause d’ordre médical n’a été trouvée, mais que votre taux d’hémoglobine se situe à la limite, voire en dessous du taux acceptable pour le don de sang, nous vous recommandons de donner moins souvent du sang afin de mieux gérer vos réserves de fer. Par exemple, si vous avez l’habitude de sang tous les 84 jours et que votre taux d’hémoglobine est insuffisant une fois sur deux, essayez d’en donner une fois tous les six mois. Vous pouvez également essayer d’augmenter la quantité de fer que vous consommez. Pour plus d’informations, consultez la section sur les besoins en fer des donneurs de sang.

Qu’est-ce que l’anémie?

Une légère anémie est le plus souvent attribuable à de faibles réserves de fer. Une très légère anémie est parfois due à une alimentation pauvre en fer. Chez les femmes, une perte de fer normale associée aux menstruations ou à une grossesse peut y contribuer. Toutefois, l’anémie peut être le symptôme de troubles plus graves. Par exemple, elle peut être liée à une mauvaise absorption du fer alimentaire attribuable à la maladie cœliaque. Elle peut également être associée à une perte de sang due à un ulcère à l'estomac, à des polypes ou même à un cancer du côlon. De telles pertes peuvent être très graduelles et difficiles à remarquer au quotidien.

Si votre taux d’hémoglobine est inférieur à 110 g/l, consultez votre médecin afin de réaliser des analyses supplémentaires. Si vous êtes anémique, vous devez vous abstenir de donner du sang jusqu’à ce que la cause de votre anémie soit corrigée.

Donner du sang peut-il entraîner une anémie?

Donner du sang fréquemment peut contribuer à la perte de fer et à une anémie. Un don de sang total fait baisser le taux d’hémoglobine d’environ 10 g/L (soit de 6 à 8 %) selon la taille et le poids du donneur. Les donneurs en bonne santé produisent de nouveaux globules rouges qui remplacent ceux qui ont été prélevés. Le fer est essentiel à la production de globules rouges. En cas de faible taux de fer, l'organisme peut avoir plus de difficulté à rétablir ses réserves de globules rouges. C’est pour cela qu'il est si important que les donneurs aient de bonnes réserves de fer. Les donneurs fréquents (c’est-à-dire les hommes qui font au moins trois dons de sang par année et les femmes qui en font au moins deux) peuvent avoir besoin de suppléments en fer afin de compenser la perte attribuable à leurs dons.