Research Units

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).
Recueilli en mars 2018 Quel est l’objet de cette étude?

Les politiques d’exclusion du don de sang et de plasma sont essentielles à la sécurité du système d’approvisionnement en sang. Dans les années 80, lorsqu’il a établi que le VIH pouvait être transmis par voie transfusionnelle, les opérateurs sanguins ont commencé à exclure du don de sang les personnes qui présentaient un fort risque de contamination. Au Canada, et ailleurs, les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HARSAH) furent les principaux exclus puisqu’ils avaient été identifiés comme particulièrement à risque...

Recueilli en février 2018

Quel est l’objet de cette étude?

Les concentrés plaquettaires sont aujourd’hui conservés à température ambiante, sous agitation douce et continue. Ces conditions d’entreposage favorisent toutefois la croissance des bactéries, qui, si elles sont présentes dans les concentrés, peuvent atteindre des concentrations potentiellement dangereuses. Ainsi, la transfusion de plaquettes contaminées peut provoquer une septicémie, une réaction transfusionnelle parfois mortelle. Pour diminuer le risque de contamination, on désinfecte la peau du donneur au moyen d’un...

Recueilli en décembre 2017

Quel est l’objet de cette étude?

La thrombopénie immune est un trouble sanguin se caractérisant par des saignements attribuables à un manque de plaquettes. Les symptômes de cette dysfonction varient grandement, depuis de minuscules ecchymoses jusqu’à des hémorragies cérébrales potentiellement mortelles. En l’absence de critère diagnostique particulier ou de biomarqueur, hormis un faible nombre de plaquettes sans aucune autre cause apparente, il est difficile de dépister la thrombopénie immune.    

En bref :  Les troubles de...

Recueilli en novembre 2017

Quel est l’objet de cette étude?

Pour répondre aux besoins des patients, il est capital de maintenir des réserves suffisantes en produits sanguins. Les concentrés de globules rouges (CGR) du groupe O sont particulièrement importants, car comme ils proviennent de « donneurs universels », ils peuvent être transfusés en toute sécurité à tous les patients, peu importe leur groupe sanguin. C’est également la raison pour laquelle ils sont essentiels pour les transfusions d’urgence, lorsque l’on ne connaît pas le groupe sanguin du patient ou qu’...

Recueilli en septembre 2017​

Quel est l’objet de cette étude?

Le système immunitaire dispose d’une armée de globules blancs, qui protègent notre organisme contre les corps étrangers (non-soi). Certains globules blancs, les lymphocytes T, jouent un rôle central dans la réponse immunitaire : ils sont capables de reconnaître et de combattre les marqueurs étrangers présents à la surface des bactéries et des virus. Or, comme ils considèrent également les greffons de tissu et d’organe comme du non-soi, ils constituent un sérieux obstacle à la réussite des greffes de tissus et des...

Collected in August 2017

What is this research about?

Fetal and neonatal alloimmune thrombocytopenia, or FNAIT, is a life-threatening disease affecting approximately 1 in 1,000 live births, but what is it? To break down its name: fetal and neonatal – affecting newborns and babies still in the womb; alloimmune — an immune response from the mother against the baby; thrombocytopenia – resulting in low platelet counts. FNAIT is characterized by severe bleeding, brain hemorrhage, growth restriction and, in some cases, death of the fetus or newborn. The bleeding symptoms are...

Recueilli en juillet 2017 

Quel est l’objet de cette étude? 
Le syndrome respiratoire aigu post-transfusionnel (TRALI) constitue la principale cause de décès attribuable à une transfusion. Cette réaction rare mais grave est caractérisée par une détresse respiratoire aiguë dans les six heures suivant la transfusion. Il n’existe actuellement aucun traitement hormis des soins de soutien (oxygène et insufflation pulmonaire).   
Les causes du TRALI demeurent méconnues. Toutefois, des chercheurs estiment que les anticorps HLA (antigènes leucocytaires humains...

Recueilli en juin 2017

Quel est l’objet de cette étude? 

Les concentrés de plaquettes sont fabriqués à partir de dons de sang et sont constitués de plaquettes en suspension dans du plasma. On les utilise pour traiter les patients qui présentent des troubles du saignement. Le plus grand risque associé à la transfusion de concentrés de plaquettes est l’infection bactérienne, notamment par Staphylococcus epidermidis, une bactérie que l’on retrouve normalement à la surface de la peau. S. epidermidis a la capacité de se fixer à la paroi interne des poches de concentrés de...

Recueilli en mai 2017

Quel est l’objet de cette étude? 

Les plaquettes jouent un rôle important dans l’arrêt des saignements et dans la coagulation du sang. On les transfuse aux patients atteints de troubles plaquettaires ou à ceux qui ont fait une hémorragie ou subi une chimiothérapie afin de ramener leur taux de plaquettes à des valeurs normales. La contamination bactérienne des plaquettes, qui constitue l’un des principaux problèmes en médecine transfusionnelle, peut entraîner des réactions transfusionnelles qui peuvent parfois être mortelles. Les bactéries en cause sont...

Recueilli en février 2017

Quel est l’objet de cette étude?  

Les cellules souches hématopoïétiques présentes dans notre moelle osseuse sont à l’origine de toutes les cellules du système sanguin. Ce sont elles qui produisent, tout au long de notre vie, nos globules rouges, nos globules blancs et nos plaquettes. On peut les utiliser pour traiter les patients atteints de certains cancers ou de certains troubles sanguins. Une fois dans l’organisme du patient, elles s’installent dans la moelle osseuse – d’où le nom de greffe – où elles commencent à se multiplier et à produire les...

Recueilli en janvier 2017 Quel est l’objet de cette étude?

Les caillots sanguins sont nécessaires pour contrôler le saignement, mais une coagulation excessive peut être néfaste. Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC), principales causes de décès dans le monde, sont souvent provoqués par des caillots qui bloquent le flux sanguin vers le cœur et le cerveau.   

Normalement, la plasmine détruit les caillots de sang dans le corps. Cette enzyme est produite quand sa forme inactive, le plasminogène, est activée par une enzyme appelée « activateur...

Recueilli en novembre 2016

Quel est l’objet de cette étude? 

Une fois le sang des donneurs recueilli, les globules rouges sont extraits et conservés à 4 °C, dans une solution qui contient un anticoagulant et des nutriments. Cette façon de procéder permet de les conserver pendant plusieurs semaines – jusqu’à 42 jours – avant de les transfuser. La transfusion de globules rouges est vitale pour les gens qui ont perdu beaucoup de sang, qui ont peu de globules rouges en raison d’une chimiothérapie ou encore dont les globules rouges ne fonctionnent pas normalement. 
...

Recueille en octobre 2016

Quel est l’objet de cette étude? 

Pour combattre les infections, le système immunitaire identifie et détruit les éléments étrangers, tels que les virus et les bactéries. Il utilise, pour ce faire, les anticorps, qui sont capables de reconnaître ces « envahisseurs » grâce à leurs interactions avec les antigènes, des molécules qui se trouvent à la surface des virus ou des bactéries. La membrane des cellules humaines présente également des antigènes. Par exemple, on retrouve les antigènes responsables du groupe sanguin et du rhésus sur les globules...

Recueilli en août 2016

Quel est l’objet de cette étude?

Les réactions indésirables graves qui surviennent à la suite des transfusions de sang de groupe  incompatible sont provoquées par les interactions anticorps-antigènes : lorsque les anticorps du receveur reconnaissent un antigène à la surface des cellules sanguines transfusées, ils se lient à cet antigène, ce qui indique aux cellules immunitaires que ces cellules sont à détruire et peut provoquer une maladie à cause de l’importante anémie qui en résulte. De telles réactions peuvent aussi se produire avec d’...

Recueilli en juillet 2016 Quel est l’objet de cette étude? 

La transfusion de globules rouges est la procédure la plus courante de la médecine contemporaine. On l’utilise aussi bien pour traiter une anémie qu’une hémorragie massive causée par une blessure. On sait dans quels cas transfuser des globules rouges, car les directives sur le sujet abondent, mais ce qu’on sait moins, c’est si les caractéristiques du donneur jouent un rôle dans le résultat de la transfusion. Bien que les processus de don et de préparation des concentrés de globules rouges soient normalisés, il n’y a pas...

Recueilli en avril 2016

Quel est l’objet de cette étude?

Cela fait plus de 50 ans que l’on utilise des poches en plastique pour la collecte et la conservation du sang. Auparavant, on utilisait des contenants en verre. Réduisant les risques de contamination et de bris, le plastique a permis d’améliorer l’innocuité des produits sanguins de manière considérable. Le polychlorure de vinyle, mieux connu sous le nom de PVC, est la matière plastique la plus utilisée dans la fabrication des poches de sang, car il s’agit d’un matériau robuste, durable et résistant aux changements de...

Recueilli en mars 2016 Quel est l’objet de cette étude?

Sans aucun doute, la thérapie transfusionnelle sauve des vies. En revanche, que certains produits donnent de meilleurs résultats que d’autres, on n’en est pas encore certain. Ces quinze dernières années, la question principale a été de savoir si les transfusions de globules rouges « âgés », c’est-à-dire qui ont été longtemps entreposés, donnaient de moins bons résultats que celles de globules rouges plus « frais ». Jusqu’à présent, la cinquantaine d’études d’observation ayant cherché à élucider cette question avaient donné des...

Recueilli en janvier 2016 Quel est l’objet de cette étude?

Le virus de la dengue est le plus courant des virus propagés par un insecte. Il est généralement transmis à l’humain par la piqûre d’un moustique du genre Aedes (comme ses proches cousins le virus du Nil occidental et le virus Zika). Les symptômes peuvent aller de légers malaises pseudo-grippaux à une fièvre hémorragique grave pouvant entraîner la mort, bien que cela soit rare. Le fardeau mondial de la dengue est considérable : autour de 2,5 milliards de personnes sont à risque d’être infectées et près de 400 millions le sont...

Recueilli en décembre 2015 Quel est l’objet de cette étude?

Les chercheurs de la Société canadienne du sang ont réalisé d’énormes progrès dans le développement d’un nouveau traitement contre les troubles de la coagulation, dont fait partie le purpura thrombopénique immunologique. Cette maladie auto-immune se caractérise par la destruction des plaquettes par des anticorps que le sujet produit lui-même, des auto-anticorps ou anticorps auto-immuns. Les plaquettes, cellules sanguines à l’origine de la formation de caillots, jouent un rôle capital dans l’arrêt des saignements. Leur...

Recueilli en novembre 2015 Quel est l’objet de cette étude?

La durée de conservation des globules rouges est de 42 jours après le don. Pendant ce temps où l’on doit maintenir les globules rouges en vie et en bon état, on les conserve dans des poches qui permettent l’échange d’oxygène et d’autres gaz, et dans lesquelles on ajoute une solution dite nutritive, c’est-à-dire qui contient des nutriments. Le métabolisme cellulaire — l’ensemble des processus chimiques qui maintiennent les globules rouges en vie — se poursuit pendant la conservation. De ce métabolisme résultent des composés...

Recueilli en août 2015 Quel est l’objet de cette étude?

Si vous avez déjà donné du sang, vous connaissez certainement votre groupe sanguin. Pourquoi détermine-t-on le groupe sanguin des receveurs avant une transfusion? Pourquoi doit-on utiliser du sang d’un groupe sanguin compatible? Pourquoi existe-t-il différents groupes sanguins? Et enfin, pourquoi sont-ils si importants? Les groupes sanguins sont déterminés par des antigènes présents à la surface des globules rouges – ou érythrocytes. Ces antigènes peuvent être des protéines, des sucres ou des lipides.

C’est grâce aux...

Recueilli en juillet 2015 Quel est l’objet de cette étude?

On appelle antigènes les protéines, sucres et lipides qui se trouvent à la surface des cellules, et qui permettent au système immunitaire de différencier les cellules de son hôte de celles d’un autre organisme. Les antigènes que l’on retrouve à la surface des globules rouges déterminent le groupe sanguin. Les systèmes de groupes sanguins les plus importants sont le système ABO et le système rhésus, ou Rh. Les groupes sanguins du système ABO sont déterminés par la présence ou non des antigènes A et B à la surface des globules...

Recueilli en juillet 2015 Quel est l’objet de cette étude?

Lorsque le corps attaque ses propres cellules, les conséquences peuvent être dévastatrices. Le purpura thrombopénique immunologique (PTI) est une maladie auto-immune caractérisée par la destruction des plaquettes par des anticorps que le sujet produit luimême, des auto-anticorps. En se liant aux plaquettes, les anticorps agissent comme des marqueurs et amènent le système immunitaire à considérer les plaquettes comme des corps étrangers et à les détruire. Le rôle des plaquettes étant de colmater, par agrégation, les brèches qui...

Recueilli en avril 2015 Quel est l’objet de cette étude?

Les protéines sont responsables de la plus grande partie du travail dans les cellules. Selon leurs fonctions, leur emplacement et leurs interactions entre elles, elles maintiennent les cellules, les tissus, les organes et le corps en santé et en bon état de fonctionnement. Elles sont amassées dans les cellules, puis utilisées selon les besoins. Chaque protéine est composée de blocs que l’on appelle des acides aminés. Pour créer des protéines, les acides aminés se lient entre eux pour former de petites chaînes que l’on appelle des...

Recueilli en mars 2015 Quel est l’objet de cette étude?

La présente étude de la Société canadienne du sang a transformé la compréhension d’un trouble de la coagulation grave observé chez les fœtus et les nouveau-nés : la thrombopénie fœtale et néonatale alloimmune. Cette pathologie touche environ 1 naissance sur 1 000. Dans 10 à 20 % des cas, il y a un risque majeur d’hémorragie cérébrale (intracrânienne) pouvant laisser des séquelles neurologiques, causer la mort néonatale ou entraîner la perte du fœtus.

Les études sur la thrombopénie fœtale et néonatale alloimmune s’intéressent...

Recueilli en janvier 2015 Quel est l’objet de cette étude?

Les chercheurs de la Société canadienne du sang étudient de nouveaux moyens de tromper le système immunitaire. Dans quel but? Ils espèrent que l’on puisse fournir du sang aux patients pour lesquels il est difficile de trouver un donneur compatible.

Comme sur toutes les autres cellules, on trouve à la surface des cellules sanguines des protéines et des sucres qui peuvent agir comme antigènes. Les antigènes aident le système immunitaire à distinguer ses propres cellules des cellules étrangères. La rencontre d’antigènes non...

Recueilli en novembre 2014 Quel est l’objet de cette étude?

Malgré de nombreux progrès, la transfusion sanguine comporte encore certains risques, dont la maladie si le sang est contaminé par des microorganismes pathogènes, comme des virus et des bactéries qui causent les affections. Différentes approches sont utilisées pour réduire ou prévenir la contamination de la chaîne transfusionnelle. Par exemple, les donneurs sont sélectionnés et les dons de sang sont analysés. Cependant, ces analyses ne fonctionnent que pour les agents pathogènes connus. Les agents pathogènes inconnus qui ne...

Recueilli en octobre 2014 Quel est l'objet de cette étude?

Lorsqu'il y a une plaie sur un vaisseau sanguin, un caillot se forme sur la paroi vasculaire pour fermer la blessure. Ce processus est essentiel pour faire cesser le saignement. Cependant, des caillots peuvent également se former dans les vaisseaux, par exemple lorsqu'un dépôt d'athérosclérose (plaque) se rompt. Ces caillots peuvent être fatals et provoquer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Il est critique de maintenir l'équilibre entre prévenir la perte sanguine (hémostase) et empêcher une coagulation...

Recueilli en août 2014 Quel est l'objet de cette étude?

Les composants sanguins sont parfois contaminés par des bactéries, le plus souvent cutanées. La peau humaine abrite des millions de micro-organismes. La microflore cutanée contient de nombreuses bactéries en tout genre susceptibles d’être recueillies avec le sang lors d’un don. Lorsque des bactéries pénètrent dans l'unité, certaines survivent et réussissent même à se développer pendant la période d'entreposage.

Toutefois, le risque est plus grand dans le cas des produits plaquettaires, car compte tenu de leur entreposage à...

Recueilli en juillet 2014

Savez-vous pourquoi on pique le doigt de chaque donneur potentiel avant un don de sang total? C’est pour connaître la teneur en hémoglobine de son sang. L’hémoglobine est une protéine qui transporte l’oxygène des poumons jusqu’aux cellules de l’organisme. Lorsque le taux d’hémoglobine est en deçà du seuil fixé pour le don de sang, on ne peut procéder au prélèvement. Comme l’hémoglobine contient du fer, un faible taux d’hémoglobine (anémie) est souvent associé à une réserve de fer insuffisante (carence en fer). Pourquoi le fer est-il important? Le fer est un...

Recueilli en juin 2014 Quel est l’objet de cette étude?

L’abréviation « TRALI » (Transfusion-Related Acute Lung Injury) désigne le syndrome respiratoire aigu post-transfusionnel. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une atteinte pulmonaire qui survient en réaction à une transfusion sanguine. Ce syndrome rare peut provoquer des difficultés respiratoires aussi bien légères que potentiellement mortelles. Le TRALI survient quand les anticorps présents dans le sang du donneur réagissent à des protéines incompatibles présentes chez le receveur. Cette réaction peut amener les cellules...

Recueilli en mai 2014 Quel est l’objet de cette étude?

Dans bien des cas, les bébés prématurés doivent recevoir des transfusions de globules rouges (GR) afin de traiter leur anémie. Des indices suggèrent pourtant que ces transfusions causent l’entérocolite nécrosante, une maladie grave et potentiellement mortelle des intestins. On s’abstient parfois de nourrir l’enfant avant, pendant et après chaque transfusion afin de réduire les risques d’apparition de cette maladie, ce qui suscite hélas d’autres dangers, dont le plus important est l’hypoglycémie.

Afin de l’éviter, on injecte...

Recueilli en mars 2014 Quel est l’objet de cette étude?

La transfusion de concentré de globules rouges est une pratique qui peut sauver des vies. Toutefois, elle n’est pas sans risque. Dans de très rares cas, elle peut causer une réaction souvent mortelle appelée réaction du greffon contre l’hôte. Cette réaction survient lorsque les lymphocytes du donneur, qui sont transfusés avec les globules rouges, s’installent dans l’organisme du receveur. Les leucocytes du donneur détectent alors un environnement hostile et tentent de « rejeter » le receveur. Pour réduire le risque de survenue de...

Recueilli en septembre 2013 Quel est l’objet de cette étude?

Les plaquettes sont généralement reconnues comme les principaux médiateurs cellulaires de l’hémostase en plus d’être observées dans diverses réactions inflammatoires. Cela dit, un nombre important de données accumulées au fil des ans indiquent que les plaquettes seraient non seulement présentes dans le processus de l’inflammation, mais contribueraient directement à celui-ci. Par exemple, les plaquettes renferment et synthétisent plusieurs médiateurs biologiques qui ne jouent aucun rôle évident dans l’hémostase, mais qui...

Collected July 2013 What is this research about?

Canadian Blood Services is a not-for-profit organization whose mission is to manage the supply of blood and blood products in Canada, except for the Province of Québec. The majority of Canadian Blood Services activities involve collecting, producing, testing, and distributing transfusable products (red blood cells, plasma, and platelets). One of the products produced is cryosupernatant plasma which is made by removing the cryoprecipitate from slowly thawed frozen plasma. Most patients receiving cryosupernatant plasma suffer from...

Recueilli en septembre 2013 Quel est l’objet de cette étude?

La thrombocytopénie hypoproliférative est la conséquence d’une production insuffisante de plaquettes sanguines par la moelle osseuse. Cette affection peut survenir chez les patients atteints de leucémie ou d’anémie aplasique, ou à la suite d’une chimiothérapie administrée dans le cadre d’un traitement du cancer. Les personnes touchées doivent recevoir des transfusions de concentrés plaquettaires pour augmenter le nombre de plaquettes dans leur sang et ainsi prévenir la survenue d’hémorragies graves. Or, si les plaquettes...

Recueilli en septembre 2013 Quel est l’objet de cette étude?

La thrombocytopénie hypoproliférative est la conséquence d’une production insuffisante de plaquettes sanguines par la moelle osseuse. Cette affection peut survenir chez les patients atteints de leucémie ou d’anémie aplasique, ou à la suite d’une chimiothérapie administrée dans le cadre d’un traitement du cancer. Les personnes touchées doivent recevoir des transfusions de concentrés plaquettaires pour augmenter le nombre de plaquettes dans leur sang et ainsi prévenir la survenue d’hémorragies graves.

Toutefois, la...

Recueilli en mars 2014 Quel est l’objet de cette étude?

Les Forces d’opérations spéciales du Canada exercent leurs activités dans des conditions extrêmes et des milieux dangereux. Lorsqu’un soldat est blessé et que son état nécessite une transfusion, l’acheminement des composants sanguins sur le champ de bataille pose des défis particuliers. En effet, il n’est pas rare que les produits doivent être parachutés, puis transportés sur une longue distance (habituellement dans un sac à dos) en terrain accidenté, à des températures extrêmes. Le stress engendré par de telles conditions de...

Recueilli en juillet 2013 Quel est l’objet de cette étude?

En vertu des normes réglementaires canadiennes établies dans les années 1970 afin de garantir la qualité des produits transfusés, la période de conservation maximale des unités de concentrés de globules rouges (CGR) est de 42 jours. Or, certaines études récentes indiquent que les résultats relatifs à la santé des patients recevant du « vieux sang », c’est-à-dire du sang dont la date de péremption est proche, pourraient être moins bons.

Les raisons expliquant ces constatations sont encore inconnues, et...

Recueilli en mai 2013 Quel est l’objet de cette étude?

Les organismes d’approvisionnement en sang, comme la Société canadienne du sang, recueillent du sang auprès de donneurs volontaires dans le but de fabriquer des produits sanguins et de les distribuer aux hôpitaux pour répondre aux besoins des malades. Les unités de concentrés de globules rouges (CGR) constituent le produit sanguin le plus couramment distribué par la Société canadienne du sang.

Composées de cellules et d’éléments biologiques, les unités de CGR doivent être entreposées à une température contrôlée pour...

Recueilli en mars 2013 Quel est l’objet de cette étude?

La Société canadienne du sang est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de gérer l’approvisionnement en sang et en composants sanguins dans l’ensemble des provinces et territoires du Canada, à l’exception du Québec. Chaque don recueilli par la Société canadienne du sang est soumis à des épreuves de dépistage de maladies transmissibles connues, notamment le sida et les hépatites B et C. Un minimum de deux tests est réalisé pour chacun des virus en question (VIH, VHB et VHC) afin d’en détecter le matériel génétique (ADN ou...

Recueilli en mars 2013 Quel est l’objet de cette étude?

La Société canadienne du sang est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de gérer l’approvisionnement en sang et en composés sanguins dans l’ensemble des provinces et territoires du Canada, à l’exception du Québec. L’essentiel des activités de la Société est lié à la collecte, à la production, à l’analyse et à la distribution de produits de transfusion (globules rouges, plasma et plaquettes). Au cours des dernières années, dans le but d’optimiser son mode de fonctionnement, l’organisme a examiné la possibilité de...