Média

Breadcrumb trail

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

HSH — Document d’information

Admissibilité des donneurs : hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme (HSH)

  • Norme internationale
    Le schéma de contamination, les causes et les effets du virus du sida variant d’un pays à l’autre, il n’y a aucun consensus scientifique international sur la période optimale d’exclusion du don de sang des hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme. Certains pays européens ont adopté une période d’exclusion indéfinie, tandis que d’autres pays, comme le Royaume-Uni et l’Australie, ont opté pour une période d’exclusion d’un an.
  • Période d’exclusion de 5 ans
    Les hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme constituent la majorité des personnes nouvellement infectées par le virus du sida au Canada. La période de non-admissibilité d’un an qui a été adoptée en 2016 constitue un autre pas dans l’évolution des critères d’admissibilité. Notre démarche est basée sur les données scientifiques les plus récentes et axée sur la sécurité. 
  • Dépistage
    Nous utilisons des tests d’amplification des acides nucléiques pour dépister le virus du sida dans le sang que nous recevons des donneurs. Introduits en 2001, ces tests réduisent de manière significative la période pendant laquelle on ne peut pas détecter le virus du sida chez une personne infectée. Toutefois, malgré ces tests, il reste une période d’environ neuf jours après l’infection pendant laquelle le virus du sida est indétectable et peut être transmis. Pour protéger les receveurs, nous avons mis en place un système de sécurité à multiples composantes, l’une de ces composantes étant le questionnaire médical que nous demandons aux donneurs de remplir avant de faire leur don.

Pourquoi parle-t-on autant de ce critère d’admissibilité?

Avant l’introduction des tests de dépistage du virus du sida (VIH), au milieu des années 80, des milliers de Canadiens ont été infectés par des produits sanguins contaminés. À l’époque, la Société canadienne de la Croix-Rouge, qui était l’organisme responsable des réserves de sang au Canada, a décidé que les hommes ayant eu ne serait-ce qu’un seul rapport sexuel avec un autre homme après 1977 seraient exclus du don de sang. Cette décision a été intégrée aux règlements de Santé Canada en 1992.

La Société canadienne du sang révise régulièrement ses critères d’admissibilité au don de sang, y compris ceux qui touchent les hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme. En 2016, Santé Canada a approuvé les demandes de la Société canadienne du sang et d’Héma-Québec de faire passer de cinq ans à un an la période de non-admissibilité des hommes ayant eu des relations sexuelles avec un autre homme. Autrement dit, les hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme peuvent maintenant donner du sang s’ils n’ont eu aucun contact sexuel avec un autre homme dans la dernière année et répondent aux autres critères. Ces changements graduels sont autant d’étapes importantes vers une politique qui continue de protéger les réserves de sang tout en étant le moins restrictive possible.

Ce changement a pu être effectué grâce, d’une part, à une étude approfondie de données scientifiques et épidémiologiques et, d’autre part, à des consultations auprès des parties directement concernées, dont des groupes de patients ayant besoin de grandes quantités de sang et de produits sanguins, et des groupes des communautés lesbienne, gaie, bisexuelle et trans (LGBT). 

Notre mission

La Société canadienne du sang est l’organisation nationale qui gère l’approvisionnement en sang, en produits sanguins et en cellules souches pour les provinces et les territoires du Canada, sauf le Québec. Elle assure également la gestion des dons et des transplantations d’organes pour l’ensemble du pays dans le cadre d’un programme interprovincial. Pour la Société canadienne du sang, il est primordial de protéger à la fois les donneurs et les patients. Elle soumet donc chaque don de sang à des tests de dépistage et applique de stricts critères d’admissibilité, dont celui sur les hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme, afin d’éviter aux transfusés tout risque additionnel de transmission de maladies infectieuses (sida, hépatites B et C).

 

RENSEIGNEMENTS

Pour en savoir plus sur la politique d’exclusion des hommes ayant eu des rapports sexuels avec un autre homme du don de sang, ou sur les pratiques et procédures de la Société canadienne du sang :

Tél. : 1-877-709-7773
Courriel : media@blood.ca