Bulletin électronique

Breadcrumb trail

Vous avez besoin d’aide ou souhaitez nous faire part de vos commentaires?

Vous avez des soucis avec votre compte ou souhaitez faire une suggestion? La Société canadienne du sang vous offre plusieurs moyens pratiques et rapides pour résoudre vos problèmes et communiquer avec nous : vous pouvez clavarder avec nous en direct, consulter notre foire aux questions, nous envoyer un courriel à feedback@blood.ca, ou encore nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

Bulletin électronique

In this issue

Don de sang dirigé et don de sang autologue périopératoire 

Don de sang dirigé et don de sang autologue périopératoire (PDF)

La Société canadienne du sang étudie les façons de bien utiliser deux types de dons de sang particuliers : le don de sang désigné ou dirigé et le don de sang autologue périopératoire. Les deux types ont d’ailleurs fait l’objet d’articles dans de récents numéros HémoStats.

Le don de sang autologue périopératoire permet de mettre en banque les globules rouges d’un patient (plus rarement le plasma) avant une opération chirurgicale planifiée. Utiliser le sang du patient faisait partie des recommandations de la commission Krever pour améliorer la sûreté des transfusions. On se souviendra qu’au début des années 80, des patients ont été infectés par un virus suite à des transfusions de sang allogène. Les risques résiduels d’infection par transfusion de sang allogène potentiellement contaminé sont très faibles au Canada : 1 sur 21,4 millions de dons pour le virus du sida (VIH), 1 sur 12,6 millions de dons pour le virus de l’hépatite C et 1 sur 7,5 millions de dons pour le virus de l’hépatite B. 

Étant donné les risques peu probables d’infection virale par transfusion de sang allogénique et le fait que le don de sang autologue ne réduit pas le risque de surcharge circulatoire post-transfusionnelle (TACO), de contamination bactérienne et de transfusion de la mauvaise unité de sang, on remet en question le bien-fondé et le caractère sécuritaire des dons de sang autologues périopératoires. Sans compter que ce type de don peut provoquer une anémie préopératoire et augmenter les besoins en transfusions périopératoires. 

Le rapport coût-efficacité et l’équilibre entre les risques et les avantages du don autologue méritent donc d’être évalués puisqu’en plus, 60 à 80 % des unités recueillies sont jetées, occasionnant un gaspillage de sang et de temps pour le patient, et de ressources pour le système de santé. 

Le don de sang dirigé est un don de sang que fait un parent ou un tuteur légal pour le destiner à son enfant mineur. Le bien-fondé et le caractère sécuritaire de ce type de don sont aussi remis en question. 

Les unités de sang provenant des dons dirigés ne peuvent pas être utilisées pour un autre receveur que le receveur désigné; elles risquent donc davantage d’être jetées. La transfusion de sang issu d’un don dirigé peut également augmenter certains risques pour le receveur : 

  1. Transfuser le sang d’un parent de premier degré peut engendrer chez le receveur une réaction du greffon contre l’hôte, une réaction immunitaire grave qui peut s’avérer mortelle. On peut réduire le risque en irradiant le sang, mais on ne peut l’éliminer complètement. 
  2. L’irradiation du sang réduit la qualité et la durée de vie du produit.
  3. Pendant la grossesse, une mère peut s’immuniser contre les cellules sanguines de son fœtus. Si elle venait à donner du sang à son enfant plus tard, cela pourrait entraîner chez l’enfant un syndrome respiratoire aigu post-transfusionnel (TRALI).
  4. Lorsqu’un patient reçoit le sang d’un membre de sa famille, il peut devenir difficile de lui trouver un donneur de cellules souches ou d’organes apparenté s’il vient à avoir besoin d’une transplantation. Cela s’explique par le fait que le patient peut avoir produit des anticorps contre les cellules sanguines de son donneur lors de la transfusion.
  5.  Un don dirigé représente bien souvent le premier don de sang d’un donneur apparenté. Or, les maladies transmissibles sont le plus souvent détectées chez les nouveaux donneurs. 
  6. Les donneurs apparentés peuvent se sentir obligés de faire un don. Mais peut-être qu’ils ne peuvent pas donner de sang pour des raisons confidentielles ou personnelles. La pression ressentie peut les amener à cacher les risques et à donner du sang qui serait peut-être moins sûr que celui d’un autre donneur. 

Pour conclure, même s’il est reconnu que le don dirigé a un effet positif sur l’état émotionnel du donneur apparenté, la transfusion de sang issu d’un don dirigé présente de plus grands risques et aucun avantage particulier pour le patient. 

Le recours systématique au don autologue périopératoire n’a probablement pas lieu d’être sauf pour les patients aux besoins bien spécifiques comme ceux qui ont un groupe sanguin rare ou de multiples anticorps anti-érythrocytaires et pour qui il est difficile d’obtenir du sang allogénique compatible, ceux qui présentent un sérieux risque psychiatrique en raison de l’anxiété causée par l’exposition à du sang allogénique, ainsi que ceux qui refusent les transfusions de sang allogénique, mais qui ne sont pas contre la transfusion de leur propre sang.  

Le collectif Choisir avec soin recommande aux médecins « d’éviter le recours systématique aux dons de sang dirigés ou autologues périopératoires ».

À l’échelle nationale, la demande de dons dirigés et autologues aux fins de transfusions périopératoires est en constante baisse depuis 2007. Cette tendance est encourageante, même si certains établissements continuent d’y avoir recours de manière plus ou moins intensive. Nous invitons les établissements à revoir leurs pratiques afin que ces types de dons soient réservés aux patients qui en ont vraiment besoin. 

Les agents de liaison sont là pour vous servir!

Les agents de liaison sont là pour vous servir! (PDF)

Soucieuse d’entretenir de bonnes relations de collaboration avec les établissements hospitaliers, la Société canadienne du sang a mis en place une équipe de sept agents de liaison, répartis dans tout le Canada, afin de mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes. Leur travail consiste à optimiser les stocks, transmettre de bonnes pratiques et recueillir des données qui serviront à améliorer l’utilisation des produits sanguins dans l’ensemble du système d’approvisionnement. 
L’équipe

  • Janet Unrau – Colombie-Britannique et Yukon
  • Jennifer Stepien – Alberta et Territoires du Nord-Ouest
  • Michele Burns – Prairies
  • Denyse Tremblay – Nord-Est de l’Ontario et Nunavut
  • Jon Fawcett – Sud de l’Ontario
  • Susan White – Centre de l’Ontario
  • Dorothy Harris – Atlantique

Départs
Deux de nos agentes de liaison ont pris leur retraite et une autre est sur le point de le faire :

  • Valerie Paulson (Prairies) a commencé en 2005 et a été l’une des premières à occuper ce poste, qui s’appelait à l’époque « représentant du service à la clientèle hospitalière ». Valerie a pris sa retraite en novembre 2017. 
  • Denyse Tremblay (Nord-Est de l’Ontario et Nunavut) a commencé en 2007 et a pris sa retraite en janvier 2018.  
  • Janet Unrau (Colombie-Britannique et Yukon) prendra sa retraite en avril 2018.

Leur professionnalisme et leur expertise nous manqueront très certainement, ainsi qu’au personnel des hôpitaux avec qui elles travaillaient.

Arrivées
Nous sommes ravis d’accueillir deux nouvelles agentes de liaison :

  • Michele Burns nous vient de l’hôpital général de Regina. Elle assure la liaison dans la région des Prairies depuis le 8 janvier 2018.
  • Amanda Nowry nous a rejoints en novembre 2017. Elle nous vient du Réseau universitaire de santé de Toronto et de l’Hôpital d’Ottawa. Amanda a repris le poste de Denyse, qui a pris sa retraite en janvier 2018. Elle est l’agente de liaison du Nord-Est de l’Ontario et du Nunavut.
  • Depuis février 2018, nous cherchons à recruter un agent de liaison pour la Colombie-Britannique et le Yukon.  

Comment nous contacter?

La liste des agents de liaison est disponible sur notre site Web. Nous avons hâte de travailler avec vous!

Le Dr Isra Levy a rejoint la Société canadienne du sang

Le Dr Isra Levy a rejoint la Société canadienne du sang (PDF)

Dr. Isra LevyLe Dr Isra Levy a rejoint la Société canadienne du sang en janvier 2018 en tant que vice-président aux affaires médicales et à l’innovation.

Diplômé de l’Université de Witwatersrand, en Afrique du Sud, le Dr Levy a connu un parcours impressionnant qui en fait le candidat parfait pour ce poste. Après avoir travaillé en Afrique du Sud et en Angleterre, il a immigré au Canada, où il a obtenu une maîtrise en épidémiologie de l’Université d’Ottawa et est devenu associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. Il a également suivi le programme Senior Executive Fellows de la Kennedy School of Government de l’Université Harvard.

En milieu hospitalier, le Dr Levy a œuvré dans les domaines de la médecine générale, des soins intensifs, de la gériatrie et de l’oncologie. Il possède en outre de l’expérience en soins de santé primaires dans les communautés rurales et urbaines. Il a travaillé dans la recherche, l’établissement de politiques et la santé publique, et occupait encore récemment le rôle de médecin-chef en santé publique à Ottawa, où il vit actuellement avec sa famille. Il est également professeur adjoint en épidémiologie et médecine communautaire à l’Université d’Ottawa.

Le Dr Levy répondra volontiers à vos questions, commentaires ou mots de bienvenue. Vous pouvez le joindre par courriel à isra.levy@blood.ca

BloodTechNet – création de précieuses ressources pédagogiques

BloodTechNet – création de précieuses ressources pédagogiques (PDF)

Lancé en 2011 sous l’égide du Centre d’innovation de la Société canadienne du sang et appuyé financièrement par Grifols Canada, le programme de bourses BloodTechNet vise à favoriser la création de ressources pédagogiques innovantes dans les secteurs de la transfusion, de la thérapie cellulaire et de la transplantation au Canada.


Le programme BloodTechNet est organisé dans le cadre des activités du Centre d’innovation de la Société canadienne du sang, qui a pour objectif de mobiliser les connaissances afin de promouvoir l’excellence en médecine transfusionnelle et transplantatoire. 


Exemple de projet achevé, le projet « Snippets – aide-mémoire » est une série de vidéos interactives de cinq minutes qui offre aux intervenants de première ligne des informations cliniques actuelles et pertinentes dans les sept domaines suivants :

  • Identification des patients lors de la collecte des échantillons de sang avant la transfusion
  • Identification des patients et vérifications prétransfusionnelles requises avant l’administration de composants sanguins et de protéines plasmatiques
  • Analyses prétransfusionnelles (groupage ABO, recherche d’anticorps et crossmatch)
  • Transfusions de sang en urgence
  • Réactions transfusionnelles (complications respiratoires liées aux transfusions)
  • Traitement des composants sanguins en postproduction (lavage et irradiation des globules rouges, des plaquettes et du plasma)
  • Décongélation de produits sanguins
  • Snippets est un exemple parmi d’autres des excellents outils mis au point dans le cadre du programme BloodTechNet. 

Consultez notre page sur les ressources BloodTechNet pour accéder à d’autres ressources financées grâce au programme BloodTechNet et notre page sur les possibilités de financement pour en savoir plus sur l’aspect financier de ce programme.

Le renouveau stratégique de la Société canadienne du sang donne un aperçu de l’avenir

Le renouveau stratégique de la Société canadienne du sang donne un aperçu de l’avenir (PDF)


La Société canadienne du sang procède actuellement au renouvellement de son plan stratégique sur cinq ans. Pour ce faire, une vaste consultation des intervenants internes et externes s’est tenue à l’automne 2017, sous la forme de tables rondes régionales organisées dans l’ensemble du pays et d’un sondage en ligne envoyé aux intervenants et employés externes. 


En tout, 120 intervenants externes (hauts dirigeants d’organisations de santé pancanadiennes, organisations de patients, dirigeants des secteurs hospitalier, médical et de la recherche ou de la science) et 500 employés ont participé aux activités de consultation. En outre, des « groupes de réflexion » ont été mis sur pied pour débattre des principales questions stratégiques et des occasions pour l’avenir. 


Dans le cadre de cet exercice, les participants ont été invités à formuler des propositions qui, à première vue, pourraient sembler radicales pour la transformation de nos activités. Un exemple, le recours à des aéronefs électriques autonomes (drones) pour livrer les composants sanguins aux hôpitaux en utilisant les voies aériennes à basse altitude. Saviez-vous que les drones sont déjà utilisés dans une partie du globe pour livrer les composants sanguins? Lire plus


Les résultats de ces travaux de réflexion sur l’avenir serviront à modeler le nouveau plan stratégique sur cinq ans de la Société canadienne du sang, qui sera publié à l’automne 2018. Nous remercions particulièrement les personnes qui ont accordé de leur temps et partagé leurs idées pour orienter cette tâche d’envergure.
 

S'abonner à HémoInfo

Anciens numéros:

Octobre 2017

Juillet 2017

Fevrier 2017

Septembre 2016

Juin 2016

Mars 2016

HémoStats : Concentrés d’inhibiteur de la C1

Platelet Tips for Inventory Management in Shortages sur le site du RRoCS (en anglais)

Rapport annuel 2016-2017 de la Société canadienne du sang  

Candidatures ouvertes pour le prix Œuvre de toute une vie (en anglais) de la Société canadienne du sang

Activités

Vein to Vein Calgary 2018
Innovations in Transfusion Medicine
Date : du 16 mars 2018 (8 h) au 17 mars 2018 (18 h 30)
Lieu : Calgary
En savoir plus (en anglais)

13e symposium annuel sur la médecine transfusionnelle (SCS et RRoCS) 
Pumping Iron: Strategies to Manage Iron Deficient Patients
Date : le 11 avril 2018, de 9 h à 16 h (HAE)
Lieu : Oakville et webdiffusion
En savoir plus

35e congrès international de la Société internationale de transfusion sanguine (SITF/ISBT)
Date : du 2 au 6 juin 2018 | Lieu : Toronto
VENEZ NOUS VOIR! (kiosque no 1624)

Journée du pays organisateur (SCMT) -- 35e congrès international de la Société internationale de transfusion sanguine (SITF/ISBT) 
Date : 2 juin 2018 | Lieu : Toronto
VENEZ NOUS VOIR! (kiosque no 815)

Le saviez-vous?
La Société canadienne du sang a lancé un tout nouveau site Web dédié au développement professionnel!