La région de Peel sensibilisée à l’impact vital des cellules souches


Des partenaires communautaires et autres invités de la municipalité régionale de Peel se sont réunis le 27 février dernier pour en apprendre davantage sur l’action de la Société canadienne du sang dans la région, plus particulièrement sur le travail de la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang et sur le besoin de dons de cellules souches.

Thumbnail
De gauche à droite : Shawn Dandiwal, Mehreen Javaid, Heidi Elmoazzen, Margaret Miedema, Mayor Bonnie Crombie, Sarbjit Kaur et Michael Sung.

La Société canadienne du sang travaille à sensibiliser la prochaine génération de donneurs : les hommes de 17 à 35 ans, qui peuvent donner leurs propres cellules souches, et les nouvelles mamans, qui peuvent faire don du sang ombilical de leur nouveau-né. Les dons de ces deux catégories de personnes contribueront à l’établissement d’un registre de donneurs représentatif de la diversité de la population canadienne. Au bout du compte, le registre contiendra plus de donneurs qui pourront être jumelés aux patients de la région de Peel, une région très multiethnique.

Heidi Elmoazzen, directrice de la production cellulaire et de la Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang, a fait une présentation éducative sur le pouvoir des cellules souches et le développement de la Banque de sang de cordon. 

Le sang du cordon ombilical contient des cellules souches, lesquelles peuvent être utilisées pour traiter plus de 80 maladies, dont la leucémie, les lymphomes et d’autres cancers du sang. Au Canada, 1 200 personnes sont en attente d’une greffe de cellules souches.

« Seulement une personne sur quatre a un donneur compatible dans sa famille, précise Heidi Elmoazzen. Et il est plus difficile de trouver des donneurs lorsque la population est composée d’une mosaïque d’ethnies, comme c’est le cas pour la région de Peel. C’est pourquoi il est si important d’avoir des donneurs. Les nouvelles mamans qui donnent le sang ombilical de leur nouveau-né et les jeunes hommes de minorités ethniques qui s’inscrivent au registre multiplient les chances de trouver des donneurs compatibles. »

 

Thumbnail
 Dr. Heidi Elmoazzen, Director of Director of Cord Blood Bank and Stem Cell Manufacturing for Canadian Blood Services. 

« Le sang de cordon sauve des vies, a fait remarquer la mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, qui figurait au nombre des invités. Nous sommes privilégiés d’avoir un centre de collecte de sang de cordon ici même, dans la région de Peel. »

La Banque de sang de cordon de la Société canadienne du sang est devenue une réalité grâce, entre autres, aux donateurs qui ont contribué à la campagne de financement Pour tous les Canadiens, qui a permis d’amasser l’incroyable somme de 12,5 millions de dollars. L’un des quatre centres qui recueillent le sang de cordon au Canada se trouve à l’Hôpital Civic de Brampton, du système de santé William Osler. Maintenant que la Banque est sur pied, les dons en argent aideront la Société canadienne du sang à faire de la sensibilisation et du recrutement auprès des futures mamans et à innover dans la mise en banque des cellules souches de sang de cordon.

Renseignez-vous sur l’impact qu’ont les dons en argent faits à la Société canadienne du sang.

 

ShareTweetShare