Amelia


Lundi, mars 04, 2019
Amelia

Comme beaucoup, Veronica Vardy ne s’était jamais particulièrement intéressée au système d’approvisionnement en sang. Ce n’est qu’au chevet de sa fille, maintenue en vie grâce au sang d’un étranger, qu’elle a réalisé son importance.

Amelia et de nombreux patients ne pourraient survivre sans la générosité de Canadiens comme vous.

L’été dernier, alors que les 5 membres de la famille profitaient d’une longue fin de semaine pour camper à leur endroit préféré, Amelia, la benjamine, ne semble pas bien. D’ordinaire heureuse et débordante d’énergie, elle est ce jour-là grognon, fatiguée, et se met à boiter sans raison apparente.

Quelques jours plus tard, une légère fièvre se déclare et des plaques rouges apparaissent sur ses jambes. Ses parents décident alors de consulter un médecin. Dans la salle d’attente, les gencives d’Amelia commencent à saigner.

On l’envoie immédiatement à l’urgence pour lui faire des analyses et deux transfusions sanguines. Une première expérience avec la Société canadienne du sang qui en annonce bien d’autres.

« Je remercie les donneurs de la Société canadienne du sang pour leur générosité », confie Veronica. « Les dons jouent un rôle essentiel dans la fourniture du sang et des produits vitaux dont les patients comme ma fille ont absolument besoin. »

Le lendemain, l’équipe de médecins rend son diagnostic : une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B. Amelia a le cancer.

Comme elle n’a que trois ans, la meilleure solution pour administrer la chimiothérapie consiste à lui poser un orifice de ligne intraveineuse. Pour ce

faire, une anesthésie générale est requise, mais au terme de la procédure, les médecins ont du mal à la réveiller. En raison de la gravité des complications, ses parents ne sont pas autorisés à la tenir dans leurs bras. Pendant 5 jours, une éternité, ils restent à son chevet et attendent qu’elle se réveille.

Au bout de trois jours, les médecins leur disent qu’elle a peut-être eu des convulsions et que du sang s’accumule à la base de son crâne.

« Il n’y a rien de pire que de voir son enfant lutter pour sa vie et ne pas pouvoir le prendre dans ses bras », explique Veronica. « Les donneurs ne s’en rendent peut-être pas compte, mais ils ont redonné la vie à mon bébé. Grâce à leur générosité et à leur volonté de sauver des vies, j’ai pu de nouveau serrer ma petite fille contre moi. »

Au cours des 10 premiers jours de traitement, Amelia a reçu 11 transfusions sanguines salvatrices.

Les patients comme Amelia et leurs familles ne savent jamais quand ils auront besoin de sang. D’ailleurs, plus de la moitié des Canadiens auront besoin de sang au moins une fois dans leur vie. Sans votre soutien financier, Amelia ne serait pas sur la voie de la guérison aujourd’hui.

En plus de sauver des enfants comme Amelia, votre soutien financier est bénéfique à bien des égards, en appuyant notamment les nombreux programmes de la Société canadienne du sang qui incitent les gens à devenir donneurs. C’est également une alternative utile pour ceux qui ne peuvent donner leur sang, mais souhaitent apporter leur contribution. Faites un geste pour les enfants comme Amelia en donnant dès aujourd’hui au dons financiers.

Réservez votre don